NanObama

Périscope est de retour après un long week-end d’armistice dans une nature sublime et déconnectée de tout (ce que le lecteur attentif aura remarqué, la cadence de publication sur Périscope s’en étant trouvée ralentie…).

Puisque le bien-être est de mise, reprenons en mode mineur avec cette information insolite relative au nouveau Président des USA, Barack Obama. Un centre d’étude dans le domaine des nanotechnologies, de l’Université du Michigan, a recrée une image d’Obama à l’échelle du nanomètre (le standard de comparaison, pour donner une idée, correspond à un nanomètre = 1/80.000ème du diamètre d’un cheveu…). Son petit nom, cousu de fil blanc : le NANOBAMA.

Cette image, véritable prouesse technologique, est constituée de 150 millions de nanotubes de carbone, soit un des composants les mieux maîtrisés issus de la recherche en nanotechnologie. À cette échelle, le carbone présente la particularité d’être particulièrement résistant.

L’intérêt de cette démonstration technologique? Elle est avant tout envisagée par ses concepteurs comme une voie ludique et privilégiée de communiquer au sujet de la science et de la technologie auprès du plus vaste public.

Source : Obama under the microscope

Nanobama.com

Obama Président, regagnez vos pénates!

Obama est Président des USA.

Il l’emporte très largement sur son rival McCain selon les premières estimations de résultats. Crédité un temps de 207 sièges contre 135 pour McCain, Obama a franchi la barre décisive des 270 sièges nécessaires vers 5h du matin, décrochant les états de Californie, d’Oregon et de Washington avec des majorités significatives. Avec 297 grands électeurs assurés, le triomphe d’Obama est univoque. UPDATE : McCain vient de reconnaître sa défaite (cuisante).

Comme beaucoup, je n’ai jamais lu la plus traître ligne de son programme politique mais who cares? Obama irradie un charisme fédérateur et a suscité un engouement peu commun autour de sa personne. Le consensus international explicite en vue d’éviter McCain me semble une bonne chose, tant ce cireux, sorti tout droit d’un Grévin, et ses visées réactionnaires (ou du moins celles qui ont transpiré dans les médias européens) sont ulcéreuses.

Pour le surplus, la récupération politique oscille entre le sirupeux et le graveleux. Si vous n’êtes pas populaire, faites vous populariser par les autres! Avec la manie de vouloir faire entrer Obama dans le carcan étriqué de la petite Belgique, bon nombre de nos élus, grappillant quelques miettes de notoriété ou d’exposition médiatique, ont tout juste réussi à faire montre de leur inanité. En ouvrant un comité aussi vain que « Belgium for Obama » (présidé par un président d’un parti présidentiel) ou en allant se faire mousser à des « Obama night »…

Soirées chaudes sur le blog de Mateusz
Soirée chaude sur le blog de Mateusz

Pour le dire autrement, si Obama était Belge… Il serait socialiste, dixit le PS. Il serait libéral, dixit le MR. Il serait centriste, dixit le CDH.

Bref, n’en jetez plus, la coupe est pleine! Vivement la victoire de notre ami Barack, à qui je me réjouis de faire une petite visite en 2009, et vivement également la fin de l' »Obamania », aka la récupération politicienne de bas-étage (voir cet excellent sujet de Eigen Blog Eerst). Puis-je suggérer aux élus en mal de popularité de tenter de se rendre populaire par eux-mêmes à l’avenir?

On en parle sur Je suis Belge mais je me soigne.

Mateusz a passé la nuit à live-bloguer sur son blog d’où provient la photo ci-dessus (déjà awardée du chicon de titane).

UPDATE : Jacky Morael nous livre un grand cru au sujet de cette élection.