Attention : criminel en liberté!

J’ai découvert hier, avec stupéfaction, la stupidité incroyable des propos tenus à Libération, dans cette interview, par Eduardo Lopez, un « analyste senior de la demande pétrolière au sein de l’Agence internationale de l’Energie ».

Avec une fulgurance économique peu commune, notre homme attribue la flambée du prix du pétrole à la hausse de la demande et à un phénomène spéculatif (qui n’est que la résultante d’une demande forte, selon lui, ce qui me semble très réducteur).

La suite est purement onirique : il n’y a pas de raréfaction de la ressource (« la fin du pétrole, c’est un faux débat! »). Tout ce qui importe est d’améliorer la technologie extractive ; il faut produire plus, exploiter plus. Billevesées!

Sa conclusion, bien entendue reprise dans le titre, mériterait une incarcération en aller simple. Le conseil que cet économiste se sent habilité à donner au consommateur n’est rien autre que : « Voyagez tant que vous pouvez maintenant car le coût des voyages en avion va devenir exorbitant ! »

Pétrole