L’abstention : une alternative ?

noblesse_electionS’abstenir, c’est mal, c’est très mal. Les abstentionnistes – Charles nous explique qu’ils se constituent en mouvement cette fois – n’ont pas droit de cité dans un pays où le vote est obligatoire. Ce sont des inciviques, des irresponsables. Admettons ces prémisses de raisonnement parues dans le Soir. La DH rappelle les sanctions prévues et puis, après tout, c’est un droit acquis de haute lutte historique. Bref, injonction est faite à l’électeur de se rendre aux urnes. Jusque là, admettons cette hypothèse de travail1 , mais la question demeure entière: pour quoi faire?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *