Faites l’amour, pas BHV

coeurL’État se délite. Jusqu’au bout, j’ai voulu croire que les francophones baisseraient culotte, qu’une fois de plus, on aboutirait à un mauvais accord qui fasse un humiliant et un humilié. Un pis-aller, qui pourrait faire fonction1.

Je me suis trompé.

On verra bien ce qu’il advient. Je persiste à penser, en dépit de l’irrationalité ambiante, que le pragmatisme l’emportera.

Il suffit, maintenant.

Mesdames, messieurs, dessine-moi un État.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *