Di Rupo dans « Les Salons », campagne on the rocks

Didier Reynders lance la campagne électorale en donnant uppercut (le « mal wallon » ou « la Wallonie au cœur du mal belge« ) sur uppercut (« je suis disponible pour Namur« ).

L’Empereur contre-attaque : on va parler social, économique, écologique et… « dans les salons ». Le lieu nouveau de la lutte des classes est ainsi défini : on se battra « dans les salons ». C’est la prochaine marotte de notre As de la comm’, Elio di Rupo, qui nous déclare, dans une interview au Soir, à zéro question d’intervalle (autrement dit coup sur coup) :

Le président du Parti socialiste [Lui-Même!, nda] est toujours fâché de voir des gens qui gagnent jusqu’au-delà du million d’euros se réunir dans les salons et déclarer que, bien entendu, les autres doivent se serrer la ceinture ! Et que la Sécu ça coûte cher ! Ou que les chômeurs sont des fainéants assistés ! Tout ça, c’est de l’idéologie de droite.

La seconde citation est issue du même registre et le bon vieux salon y tient encore la vedette :

On ne va quand même pas me demander de plonger une partie de nos concitoyens dans la misère parce que, dans des salons, entre un morceau de foie gras et un verre de champagne, on considère qu’il y a trop d’assistés ! C’est juste le contraire.

Bien, vous constatez comme dans quel jus nous sommes partis pour mariner jusqu’en 2009, et je vous fiche mon billet qu’il va en pleuvoir dans tous les sens, tout à l’heure, sur les plateaux télé dominicaux. La campagne est partie et sera, en francophonie, résolument « socioéconomique » (vous savez, le grand-amalgame-qui-vous-parle-de-tout-sauf-d’institutionnel).

8 réflexions au sujet de « Di Rupo dans « Les Salons », campagne on the rocks »

  1. EJ

    Au fait, on pourrait demander à Di Rupo comment on fait pour entrer dans les « salons ». Sincèrement, pour du foie gras (quoique…), du champagne et un million d’euros, moi je suis partant ! Même mon pouvoir d’achat (autre « grand-amalgame-qui-vous-parle-de-tout-sauf-d’institutionnel ») est prêt à se contenter de champagne gratuit…

    Répondre
  2. Chaos Theory

    EX-CEL-LENT…
    Si monsieur Di Rupo pouvait préciser à quel endroit il a lancé la campagne de pub du livre « Renover la Gauche en Europe »
    Pour une gauche réformiste européenne. Un ouvrage « sur la gauche, par la gauche et pour la gauche ».

    auquel il a collaboré avec entre autre avec Monsieur Doulkeridis on pourra peut être reparler des salons et du caviar…

    Donc.. en matière de « salon » de « caviar »… on retrouvera monsieur Di Rupo présentant son livre à … l’Hotel Conrad, soit l’hotel le plus chic (et le plus cher) de la capitale…

    Je doute pour ma part qu’on y ait servi des merguez et des chips.
    Pffff, cette gauche caviar qui n’assume pas et qi se pose en défenseur du pouvoir d’achat… enfin.. de SON pouvoir d’ahcat surtout …

    Répondre
  3. Francois

    @ EJ et Chaos :

    L’un apporte une réponse à l’autre : pour entrer dans les salons (prononcez « lésalons », entité métaphysique), écrivez un bouquin bidon sur le renouvellement idéologique de la gauche…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *