Liège capitale européenne de la culture 2015

Un appel public a été lancé ce jour par François Schreuer et Alain De Clerck avec pour objectif de faire de Liège la capitale européenne de la culture en 2015. Cet appel doit être soutenu, relayé et faire l’objet de la plus large diffusion possible, tant il est vrai que Liège peut et doit nourrir des projets ambitieux, à la hauteur de son riche potentiel.

Trop souvent, des diagnostics correctement posés ne sont pas suivis d’effets significatifs et c’est dommageable. La première chose à faire est de signer l’appel, ici, et la seconde est de relayer un maximum cette information autour de vous!

En plus cela ferait la nique à Élio et au doudou, patrimoine mondial de l’UNESCO (Mons est aussi candidate)!

Une réflexion au sujet de « Liège capitale européenne de la culture 2015 »

  1. Francois

    « Le centre de gravité politique en Wallonie et en Communauté Française A BASCULÉ ». D. Reynders, 10 juin 2007 🙂

    On pourrait se dire que Reynders, qui est quand même un poids lourd, pourrait voir un intérêt, dans le cadre de la campagne de 2009, à promouvoir un projet qui défende son fief d’origine.

    Mais bon, surtout pas de calculs stratégiques et bassement politiciens. Il faut entamer le débat citoyen sans défaitisme, rassembler les bonnes volontés et véhiculer un message fort. Si ce n’est pas 2015, cela pourrait bien être pour une prochaine fois…

    Répondre
  2. François Collette

    On ne peut que soutenir pareille initiative mais je crains fort qu’une fois de plus les intérêts particratiques ne sabordent le projet en voulant tirer la couverture à eux. Les vrais initiateurs risquent de se faire bouffer par les politiques.

    A propos, Mons n’est-elle pas déjà candidate ?

    Répondre
  3. Ø

    Je ne suis pas certain que le capital « poids lourd » de Didier Reynders soit fort intact.
    Il a réussi le tour de force de se mettre tout le monde à dos. Dans un système politique basé sur les alliances, il faut effectivement être très fort, mais ce n’est pas celle là qu’on lui demande.

    N’oubliez pas qu’il y a un composante communautaire (Malines est candidate malgré que ce soit le tour d’une ville wallonne), composante faisant déjà l’objet d’un compromis entre Elio et Bart Somers.

    Il ne reste plus qu’à espérer que la Belgique soit évaporée d’ici là et que cette question ne devienne plus que wallo-wallonne…

    Répondre
  4. Francois

    @ François Collette

    à mon sens, ce n’est pas tant la récupération politicienne qu’il faut craindre que l’inertie. Il faut réussir à créer une sorte « mini-événement » citoyen sur cette question. Sans quoi la majorité à Liège risque de briller par son absence de réaction (un classique, croyez-moi), a fortiori s’il s’agit de se mettre Élio di Rupo à dos.

    @ Ø

    Je vous accorde que la stratégie d’isolement de Didier Reynders risque de lui causer un sérieux handicap politique. Cela dit, cet isolement est aussi le fruit d’un indéniable unilatéralisme dans son chef. Il adopte une ligne politique et ne la lâche plus. S’il se met en tête de soutenir ce projet pour se donner une quelconque visibilité pré-électorale… Ca peut jouer.

    Au jeu du poids politique écorné, un certain E. Di Rupo a été plutôt doué ces derniers temps aussi… Au sein de son propre parti. De là à faire de Demeyer un va-t-en-guerre, il y a de la marge, mais qui sait?

    En revanche, j’ignorais totalement qu’une composante communautaire entrait en ligne de compte. Je ne suis pas informé outre mesure sur la question, et je n’avais pas décelé que Malines était candidate pour 2015. En tous cas, Wikipédia n’en parle pas 🙂

    Répondre
  5. Francois

    Merci pour les liens.

    J’en retiens quatre choses :

    – Bart Somers est décidément un beau crétin doublé d’une grosse andouille (au sens étymologique) ;

    – Si Liège ne saisit pas sa chance maintenant, tout chance s’évapore avant 2027, date à laquelle la logique voudra probablement, si Mons l’emporte en 2015, qu’une ville flamande soit désignée ;

    – Mons a de toute évidence bien préparé son dossier, et a déjà obtenu la reconnaissance de l’Unesco pour sa ducasse, ce sera probablement difficile de mettre sur pied quelque chose d’équivalent à Liège, raison pour laquelle il faut mettre cette idée sur la place publique dès maintenant ;

    – De l’aveu même de Di Rupo, si Mons devait n’être pas désignée, une dynamique n’en aurait pas moins été initiée. Je ne parle pas de lancer une candidature fantoche de Liège, mais honnêtement une mobilisation du milieu associatif et culturel dans une même direction et avec le vent dans le dos, difficile à refuser…

    Répondre
  6. Francois

    Et bien comme je le dis, il est bon et sain que le débat démocratique soit réapproprié par les citoyens… Plus les opinions publiques s’emparent de la question et en font parler, plus il devient possible de concentrer l’attention et de destituer Mons!

    Répondre
  7. Ping : Liege 2015 : le débat enfle | Périscope

  8. Mam

    Elio est-il si puissant que ça? Après les affaires de Charleroi, les élections, et toutes les divisions de son parti, …est-ce que l’armure invincible est encore habitée par quelqu’un?

    Répondre
  9. Francois

    Je reviendrai probablement bientôt sur ce dossier passionnant et ses suites : articles dans La Meuse, une pleine page dans Le Soir de ce week-end et des lendemains prometteurs.

    En revanche, l’initiative mûrit aussi et désormais est clarifiée sur le point suivant : nous militons POUR une candidature de Liège et certainement pas CONTRE qui que ce soit. Voir ici : http://bulles.agora.eu.org/20080510_liege_2015.html

    J’en reparle bientôt parce que les choses bougent à toute allure!

    Répondre
  10. Eric

    Les ECOLO liégeois invitent les autre partis à cosigner un texte commun de motion de soutien de la candidature…

    Les 4 partis et l’ensemble des conseillers communaux liégeois vont maintenant être face à leurs responsabilités!

    Et le conseil communal… c’est le 26 mai.

    Répondre
  11. Francois

    Voici le texte du projet de motion, qui sera repris plus tard :

    Projet de motion – Conseil Communal de Liège

    LIEGE CAPITALE EUROPEENNE DE LA CULTURE 2015

    Considérant que la capitale européenne de la culture est une initiative européenne particulièrement populaire qui a pour but de mettre en valeur la richesse, la diversité et les caractéristiques communes des cultures européennes, et contribuer à une meilleure connaissance mutuelle entre les citoyens de l’Union Européenne ;

    Considérant qu’une manifestation de ce type continue de produire des effets bien après que l’événement en tant que tel ait pris fin (amélioration de l’image de marque, dynamisation de la vie culturelle, retombées touristiques…) ;

    Considérant que la Belgique pourra à nouveau accueillir cette manifestation en 2015 ;

    Considérant que dans ce cadre, l’Union européenne impose à la Belgique de lancer aux villes belges un appel à candidature avant le 31/12/2008, qu’un jury d’experts (6 belges et 7 européens) présélectionnera les villes jugées aptes à la candidature, et que la nomination définitive de la ville retenue n’interviendra pas avant septembre 2010;

    Considérant que la Ville de Liège dispose dans le domaine culturel d’indéniables atouts susceptibles d’être mis en avant dans le cadre d’un éventuel dossier de candidatures (institutions phares, dense tissu associatif, patrimoine matériel et immatériel, culture populaire…) ;

    Considérant l’atout supplémentaire offert par la situation géographique exceptionnelle de Liège, au cœur de l’Eurégio, au croisement des cultures francophones, néerlandophones et germanophones.

    Considérant la mobilisation citoyenne indéniable sur le sujet (pétition rassemblant en quelques jours plus de 2500 signatures) ;

    Le Conseil,

    décide à l’unanimité que la Ville de Liège se portera bien candidate pour devenir Capitale Européenne de la Culture en 2015,

    et, dans ce cadre, charge le Collège,

    • de réunir dans les plus brefs délais l’ensemble des forces vives culturelles liégeoises dans le but de monter un dossier aussi complet, créatif et réaliste que possible,
    • de désigner un pilote liégeois indépendant, compétent et réputé afin de coordonner les travaux d’élaboration du projet de candidature,
    • de prendre les contacts institutionnels utiles et nécessaires (Province, Eurégio, Région et Communauté Française…) afin d’optimiser les synergies et les chances de réussite de cette candidature.

    Répondre
  12. Francois

    Je précise donc bien que cette motion est détachée de tout parti est soumise au vote de tous les partis et devrait bientôt être co-signée, je ne fais en aucun cas la promotion d’Ecolo ou d’un quelconque autre parti ici.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *