Liège – la nouvelle ligne 28

28Ce 7 avril 2008, le Conseil d’Administration du TEC Liège Verviers a pris la décision de lancer à partir du 1er septembre 2008 une nouvelle ligne de bus, la ligne 28, qui reliera Fléron au domaine universitaire du Sart Tilman, via Romsée, Bouny, Chaudfontaine, Ninane, Beaufays et Tilff. Source : ulg.ac.be.

Je félicite et applaudis à deux mains cette initiative. Des lignes transversales qui traversent le réseau sans passer par le centre-ville de Liège sont essentielles. Il faut les multiplier, pour relier les hauteurs, par exemple pour joindre Fléron au Sart-Tilman, le Sart-Tilman à Embourg, Cointe à Chaudfontaine, Cointe à Sainte-Walburge, Sainte-Walburge à Herstal, Herstal aux Hauts-Sarts, Visé à Fléron, etc, etc. Les possibilités sont sans limites, même s’il faut étudier la pertinence au cas par cas!

Dans le même temps, toutes les possibilités du transport en commun doivent être développées dans le cadre d’un plan réfléchi de mobilité communale, qui facilite grandement les déplacements intra urbains sur Liège. J’en reparlerai bientôt en relatant de ce point de vue une visite à Maastricht et mes observations à cet égard.

Plus d’infos ici.

Une réflexion au sujet de « Liège – la nouvelle ligne 28 »

  1. Francois

    Ce 7 avril 2008, le Conseil d’Administration du TEC Liège Verviers a pris la décision de lancer à partir du 1er septembre 2008 une nouvelle ligne de bus, la ligne 28, qui reliera Fléron au domaine universitaire du Sart Tilman, via Romsée, Bouny, Chaudfontaine, Ninane, Beaufays et Tilff.

    Cette nouvelle ligne, qui concerne principalement les étudiants et de le personnel de l’ULg ainsi que les visiteurs du CHU, aura le double avantage de désengorger les lignes 48 et 58, et de permettre un gain de temps très appréciable pour les utilisateurs, comme l’indique le tableau ci-dessous.

    En partant de Durée actuelle Durée future Gain de temps
    Fléron 65′ 42′ 23′
    Chaudfontaine 45′ 29′ 16′
    Beaufays 40′ 19′ 21′
    Tilff 35 10 25

    Via les correspondances, la nouvelle ligne permettra de desservir également les communes de Esneux, Poulseur, Comblain, Sprimont, Aywaille, Trooz, Soumagne, Herve et Beyne-Heusay.

    Les bus de la ligne 28 circuleront de 7h à 19h, du lundi au vendredi, en période de scolarité, selon une fréquence de 30 minutes à l’heure de pointe (7h-9h30 et 15h30-18h30) et de 60 minutes en heure creuse.

    Durant les vacances scolaires, les bus circuleront de 7h à 19h également, du lundi au vendredi, mais selon une fréquence unique de 60 minutes.

    Le temps de parcours sur toute la ligne sera de 40 minutes, avec un total de 16 arrêts (dont le CHU et les Amphithéâtres au Sart Tilman).

    Trois bus et cinq chauffeurs seront affectés à cette nouvelle ligne, dont la mise en service représente un coût de 400.000 euros.

    Répondre
  2. Mam

    voilà une bonne nouvelle! Dirait-on qu’une politique intelligente des transports en commun émerge dans les cervaux parfois un peu brouillardeux de nos dirigeants? Longue vie et bcp de petits à cette heureuse initiative qui en comblera plus d’un d’aise, j’en suis sûre!

    Répondre
  3. Gillou

    Moi qui habite à Rocourt, j’ai été enchanté de pouvoir prendre les bus 56 (Rocourt-Ans-Montegnée-Pont de Seraing) pour pouvoir aller en stage à Ans. j’aurai du sinon me taper deux bus et 3-4x plus de temps perdu. Lignes peu fréquentée mais toujours utile car remplie d’étudiants le matin.

    Encourageons ce genre d’initiatives. Et bravo à la TEC pour cette redynamisation du transport liégeois depuis 2-3 ans , serait-ce du à la montée par l’avant? Il faudrait seulement que les gens apprennent a rentrer dans un bus correctement comme en Grande Bretagne.

    Répondre
  4. Ping : Mobility contest : Liège-Maastricht 0-1 | Périscope

  5. Christine

    Super cette ligne 28. Domage qu’elle n’aie l’air que d’être pour les étudiants, pourquoi pas pour les gens qui font 6-2, et pour les personnes qui vont rendre visite à un proche hospitalisé. Avec des visites qui se terminent à 20h, c’est difficile de revenir! Et il n’y a pas beaucoup d’emplacements d’arrêts!? Les lignes normales ont des arrêts tous les 400 mètres environs? Pourquoi pas la ligne 28. On nous parle de réchauffement climatique, de prendre le plus possible les transports en commun, mais comment faire si vous n’avez pas d’arrêts à proximité. Ce serait bien de penser un peu aux gens qui n’ont pas de voitures, aux personnes agées, et non pas seulement qu’aux étudiants.

    Répondre
  6. Francois

    @ Christine

    Vous avez raison. Dans le même ordre d’idée, les horaires de périodes non-scolaires sont souvent trop éloignés de la réalité… Beaucoup de gens continuent de se déplacer aussi pendant les vacances!

    Répondre
  7. Thioux Arnaud

    Pour ma part je suis un étudiant qui doit emprunter cette ligne et je ne la trouve pas du tout efficace ! Il n’y a pas assez d’arrêt sur la ligne. Par exemple si vous avez le folder entre vos mains, vous vous rendez compte qu’il n’y a pas assez d’arrêt(s) entre Beaufays et Tilff. Par exemple, il n’y en a qu’un sur tout Tilff-Cortil et il se situe à 1km de Beaufays. Celui-ci est sur le plateau. Donc les gens qui habitent sur le flan ne pourront jamais emprunter la ligne. Ils ont placé l’arrêt au milieu de nulle part. Il y a plusieurs grands quartiers et ils auraient pu en placer devant chacun d’eux.

    La TEC devrait faire un topo des arrêts plus vite que dans 1 ans… Genre 6 mois après.

    De plus, les horaires ne sont pas flexibles du tout. Ils ne se mettent pas en accord avec les étudiants qui prenne le train le matin pour se diriger vers leurs écoles. Les horaires des week-ends inexistants et pourtant, il est indiqué que c’est pour les étudiants, les gens qui vont au centre hôspitalier mais, les gens vont aussi à l’hôpital le week-end. Les étudiants vont dans leurs logements en fin de week-end etc.

    Pour terminer, il y a plein de points positifs, mais il y en a également qui sont négatifs.

    Sinon, encore Merci à la TEC :D… On l’attendait depuis si longtemps…

    Répondre
  8. Francois T

    @ Arnaud

    Ainsi donc à peine née, la nouvelle ligne semble indiquer une série de limites concrètes importantes. Merci de les rapporter avec une telle précision.

    Espérons qu’il ne s’agit-là que d’une maladie de jeunesse. En outre, le trajet total prend 45 min (si j’ai bonne mémoire). Cela commence peut-être à rallonger par trop le temps si les arrêts sont augmentés?

    Enfin, bonne chance pour tous vos déplacements cette année ; quant aux miens, il seront dûment simplifiés par un déménagement vers la ville!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *