Le nouveau Tarantino : Hill Bill

Hill Bill

Bon voilà encore du très mesquin mais visuellement efficace. A plaisir coupable, demi plaisir, je sais ; je n’ai pas pu m’en empêcher. Merci à Himself.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *