Tristes Jeux Olympiques

Lorsque j’avais 11 ans, j’ai présenté devant ma classe un exposé sur les Jeux Olympiques. Je trouvais alors cet évènement exceptionnel. Toutes ces nations réunies autour du sport et du jeu concourrant pour la victoire, dans un esprit forcément pacifique, offraient à l’enfant idéaliste et naïf que j’étais l’espoir de voir ces pays unis pour le mieux et non le pire.Depuis, j’ai grandi. Ce fut l’occasion de nombreuses désillusions à cet égard. Aujourd’hui, à l’heure où les Jeux sont au cœur de la polémique, me voila une fois de plus face à cette gamine de 11 ans, à ne plus savoir quoi lui dire.

Existe-t-il encore un esprit des Jeux? Honnêtement je ne suis pas férue de sport et je supporte toujours le meilleur ; mon analyse sera celle d’une citoyenne belge qui s’interroge.

Parlons d’abord du Tibet. Parlons-en pour ne pas dire grand-chose. Le constat semble clair : les informations en notre possession sont trop faibles quantitativement et qualitativement pour prétendre avoir une juste opinion. Avant même les évènements récents, le comportement des autorités chinoises envers les Tibétains aurait dû heurter notre conscience par rapport au Jeux. Je ne sais pas pourquoi soudainement, les médias ont trouvé bon de se tracasser du sort des Tibétains? Avons-nous les moyens d’agir? N’est-il pas tard pour avoir des scrupules? Comment agir?

Pékin

Par ailleurs, cette focalisation sur le sort du Tibet n’éclipse-t-elle pas d’autres problèmes liés à l’organisation des Jeux par la Chine? La mise en place d’un tel évènement nécessite la construction d’infrastructures hypermodernes, coûteuses et mégalos. L’exploitation d’ouvriers, hommes, femmes et enfants par les autorités chinoises devrait être plus âprement condamnée. L’expulsion sans préavis de familles entières, de quartiers entiers, afin d’y établir un stade gigantesque, devrait nous émouvoir davantage que la Saga des Sagawé (mais que fait le ministre Antoine?).

Cependant, la Chine est-elle la seule coupable? Chaque J. O. organisé représente un gaspillage inouï d’énergie. Je n’ose imaginer les dégâts écologiques provoqués par cette manifestation : déplacement de toutes les délégations nationales, des spectateurs, des médias, implantations des infrastructures, gâchis de nourriture et déchets en tous genres… Bref, toute l’opulence occidentale concentrée dans une manifestation sportive. N’est-il pas, d’ailleurs, paradoxal de l’installer en Chine, au cœur d’une population si largement marginalisée?

Je m’interroge également sur le rôle des sportifs. Leur belle tenue, qu’ils portent fièrement en pensant à l’argent que ça leur rapporte, n’est en réalité qu’un produit issu de l’exploitation d’hommes et de femmes privés d’amusements, de jeux…. en Chine.

Enfin, le problème du dopage vient encore assombrir la piteuse image que j’ai désormais des jeux.

Bref, je ne crois plus en cette compétition. Les Jeux Olympiques n’ont plus rien de sportif : pas d’esprit d’équipe, d’entraide, nul moyen de devenir meilleur, le meilleur, aucune égalité entre participants ni respect d’autrui.

Comme bien des compétitions sportives, les Jeux Olympiques mériteraient d’être réinventés, de devenir des étendards de l’écologie, de la solidarité, de la paix ou que sais-je.

Personnellement, je ne regarderai pas les Jeux Olympiques cet été. C’est ma manière de les boycotter et de manifester mon désintérêt profond pour une manifestation épouvantail.

Anne

Une réflexion au sujet de « Tristes Jeux Olympiques »

  1. Francois

    On pourrait aussi insister en attaquant ce problème par l’angle spécifique des droits de l’homme, dont les violations sont flagrantes et répétées…

    Ou encore par la focale de la liberté de la presse… RSF dénonce virulement!

    Un lien très intéressant:

    Le blog d’Aurélien, un Français qui décrit en long et large les évènements en direct de Lhassa, comme lui les as vécus: http://parceque.over-blog.com/article-17722093.html

    Répondre
  2. Cédric Cheneviere

    Salut à tous,

    moi j’ai beaucoup aimé, l’édito de Philippe Paquet dans La Libre de ce matin : http://www.lalibre.be/actu/monde/article/410824/du-bon-usage-des-jeux-de-pekin.html

    Concernant le boycott des Jeux, je ne vois pas en quoi l’absence de nos sportifs fera avancer la cause des droits de l’homme en Chine. En revanche, rien n’oblige nos dirigeants à se rendre dans ce pays et de faire comme si de rien n’était (leur présence là bas est loin d’être obligatoire).

    Répondre
  3. M a n u

    Des athlètes français lancent un appel au président chinois

    Dans un appel lancé par le Nouvel Observateur sur le thème « entre le boycott de J.O. et le silence, il y a une voie », un certain nombre de sportifs exigent du gouvernement chinois l’application des engagements pris sur la liberté d’expression et l’intégrité des individus.

    Pour obtenir l’organisation des Jeux Olympiques à Pékin, le gouvernement chinois s’était engagé à respecter les droits de l’homme. Aujourd’hui, la violente répression des émeutes au Tibet remet gravement en cause cette parole donnée au mouvement olympique. Les droits les plus fondamentaux ne sont pas respectés : ni l’intégrité des personnes, ni la liberté d’expression, ne sont possibles en Chine. Monsieur le Président, certains d’entre nous seront vos invités dans cinq mois. Les sportifs que nous sommes avons consacré toute notre existence pour mériter cette récompense : participer au plus bel événement inventé par les hommes. Nous croyons que les Jeux, au-delà de la marchandisation du sport, des rivalités politiques, des récupérations, représentent ce que l’humanité a de plus pur : le dépassement de soi, la fraternité, l’amitié et le respect entre les peuples. Nous ne pouvons pas être les otages de la politique, ni la caution d’un régime autoritaire. C’est pour cela, Monsieur le Président, que nous vous demandons, aujourd’hui, solennellement, de respecter votre parole. Ne gâchez pas les Jeux.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/20080326.OBS6655/des_athletes_francais_lancent_un_appel_au_president_chi.html

    Répondre
  4. Anne

    Je pense en effet que les Jeux auront au moins eu le mérite de jeter un spot sur le comportement des autorités chinoises en matière de droit de l’homme bafoués tant envers les tibétains qu’envers d’autres populations chinoises. Ma crainte est qu’une fois les Jeux terminés, qu’après avoir eu quelques scrupules, nos médaillés retournés au pays, il en soit fini de notre intérêt pour ces problèmes et qu’on passe à autre chose sans que rien n’ait changé. L’organisation des JO en Chine aurait du être une merveilleuse occasion pour tendre vers un mieux là-bas, mais également, humaniser ce peuple, que nous exploitons chaque jour de diverses manières. Bref, nous rapprocher. Seulement voila, le Tibet se réveille, hurle son mal être. Rien n’est fait. La flamme est partie, les déclarations politiques sont faiblardes et le CIO ne bronche point.

    Répondre
  5. JD

    Pour comprendre la situation dans laquelle un politicien occidental, comme Sarko ou Bush, peut se trouver face à la Chine, lorsqu’il ressent une pression populaire pour urger la Chine de respecter les droits de l’homme, il faut essayer de comprendre comment les dirigeants occidentaux respectent eux-mêmes les droits de l’homme. Je pense que très peu de politiciens occidentaux sont en mesure de faire la leçon à qui que ce soit.

    Qui voulait boycotter le JO d’Atlanta? La réponse est probablement personne. Comment cela est-il possible?

    JD

    Répondre
  6. Mam

    d’accord avec l’article de fond d’Anne; telle quelle, cette compétition ne m’intéresse pas et ça ne me branche pas de cautionner tout ce que la Chine représente. J’espère que les athlètes, eux, continuent à y croire et donnent leur meilleur… sans dope. Reviser cette manifestation sous l’étendard de la solidarité et de l’écologie me paraît indispensable. Je crois qu’on y viendra!

    Répondre
  7. Francois

    Que diable, merci à tous pour ces apports enrichissants et passionnants, rien n’est plus gai que de voir un article susciter la réaction et provoquer le débat. Il fare politica… Je lance la prolongation du débat très vif sur la question tibétaine sur Périscope, à cette adresse:

    http://www.periscope.be/?p=298

    Répondre
  8. Ping : Agir, courir pour le Tibet! | Périscope

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *