Actu people : c’est le bordel chez Wikipedia

Jimmy Wales, le cultissime fondateur de l’encyclopédie Wikipédia, est dans la tourmente people ces derniers temps. Je trouve les épisodes de ce feuilleton, relatés par ASI (abonnement requis), particulièrement révélateurs d’une certaine modernité, raison pour laquelle je m’autorise à traiter d’un sujet aussi vulgaire.

Le brave Jimmy Wales, donc, vit une douce romance avec une chroniqueuse politique de N-Y, Rachel Marsden, depuis le mois de février. Seulement voilà : la belle se serait fait larguer par Wikipédia, par son fondateur-même. Ce dernier aurait – toujours au conditionnel – modifié la fiche personnelle de sa dulcinée, en contradiction avec le règlement interne de Wikipédia et s’en justifiant aux termes de « I am no longer involved with Rachel Marsden ».

La suite est assez énorme. Des effets personnels de Jimmy Wales sont mis en vente sur eBay (voir image) par la demoiselle… Les médias s’emparent de l’affaire et tous en font leurs titres et leurs choux-gras, découvrant à Wales une série de torts – avérés ou postulés.

Franchement, c’est stupéfiant. Si c’est à ça que ressemble la romance à moitié cyber du XXI° siècle! C’est proprement effarant de constater comment cette histoire saborde allègrement les frontières entre Internet, vente aux enchères, médias traditionnels et vie privée. C’est l’histoire d’une anecdote qui fait le tour du monde en 80 secondes…

T-Shirt de Jimmy Wales sur eBay

Une réflexion au sujet de « Actu people : c’est le bordel chez Wikipedia »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *