Un cortège écologique

Passe par Liège, on fait la fête!

Comme chaque année, les étudiants dont je suis encore vont déferler sur le Val-Benoît et sur la ville de Liège pour la grande guindaille de fin d’année, la Saint-Tôré. Cette grand-fête est une institution du folklore liégeois qui s’accompagne d’un traditionnel cortège.

Pour autant, ses organisateurs connaissent pas mal de démêlés avec la ville de Liège ces derniers temps. On en trouve un résumé ici. Le Bourgmestre de Liège n’est pas conciliant avec les étudiants, c’est le moins qu’on puisse dire. Quelques illustrations de ses positions sont expliquées ici. On ne peut pas dire en toute honnêteté que la Ville affiche un enthousiasme débordant, ni même la volonté univoque que tout le monde y trouve son compte!

Alors que c’est un cortège parfaitement écologique! Jugez plutôt : aucun véhicule polluant comme à la City Parade, ni la pollution sonore intempestive qui accompagne cette dernière au demeurant. Pas d’émissions de CO2 relatives au chauffage ; la Saint-Tôré, c’est chaleur humaine! Encore moins de particules fines ; grâce au cortège, l’espace urbain est fugitivement réapproprié par les piétons, et de la sorte soustrait au règne sans partage de l’automobile-toute-puissante. Enfin, la consommation massive de produits du terroir (hum…), qui de Jupille n’ont dû franchir qu’une petite dizaine de kilomètres, évitant par là un import douloureux écologiquement de Chine ou du Pérou!

Inutile, bien entendu, de préciser la nature et la teneur des seuls rejets émis par une telle manifestation!

Je comprend que tout le monde ne trouve pas cela à son goût. Pour autant, la Saint-Tôré me semble avant tout afficher la bonne humeur et la festivité d’une ville réputée pour cela. C’est un des rares moments de liesse populaire dans un cadre différent des omniprésents « Village xxxxx (le nom ici, choix entre une quinzaine, de noël, gaulois, wallon, etc.) » ou autre foires au boudin. Soyons sympathiques et accordons aux étudiants ce qu’ils demandent : des jeux! (pour le pain, ils ont ce qu’il faut… une bière = deux tartines!).

Une pétition a été mise en place. La signer (bas de page).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *