Bientôt célèbre

Sous son intitulé un peu trompeur (quoique?), ce post a pour but de signaler que je serais bientôt diffusé, si tout va bien, sur les ondes ertébéennes. En effet, suite à un commentaire – plutôt tranché, faut-il le dire? – sur ce post (La VRT s’en prend au reportage diffusé par Questions à la Une sur la formation du Gouvernement), sur le blog d’Alain Gerlache, j’ai été contacté pour venir exprimer mes impressions « face caméra ».

C’est donc chose faite, la RTBF m’a contacté hier pour convenir d’un rendez-vous ce matin. Et je viens à l’instant de livrer mon opinion sur l’émission « Questions à la une » de mercredi dernier, en différé du quai Van Beneden.

En substance, j’y déclare que la production d’information en continu empêche de prendre du recul et de se détacher d’une subjectivité – au demeurant humaine – inhérente au « journalisme de l’instantané ». A mon sens, une émission rétrospective était le lieu de cette prise de hauteur, qui devait s’accompagner d’une auto-critique et d’une remise en question. Je dis que cela n’a pas été le cas, selon moi.

Qu’au contraire, les journalistes ont donné une lecture de la crise qui confortait les points de vue développés au quotidien. Pas un seul échec dans les négociations de l’orange bleue n’a été imputé aux francophones. Pas un. Seuls les responsables politiques flamands en prennent pour leur grade. Je ne dis pas qu’ils sont exempts de torts, loin de là. Mais il faut admettre qu’au moins les responsabilités sont partagées et qu’il faut essayer, avec esprit critique, de tenir un discours nuancé.

L’intérêt principal de cette émission a été – toujours selon moi – d’éclairer les conditions de travail difficiles dans lesquelles semblent évoluer les journalistes. Les critiques de la VRT sur ce point me semblent infondées. Plus d’infos et une opinion complémentaire sur le blog de Virginie, ma cousine particulièrement investie dans le milieu médiatique.

En tous cas, merci à la RTBF de m’avoir octroyé une tribune d’expression libre (pas de questions orientées ni d’interview-dans-laquelle-on-fait-dire-ce-qu’on-a-envie-d’entendre). Ce n’est pas tous les jours que l’on en a l’opportunité! L’exercice d’autocritique s’appelle « Decode », c’est le nom de l’émission, et elle est en principe diffusée samedi 22/12 sur le temps de midi, puis rediffusée par la suite. Je posterai les horaires précis dès que possible.

0 réflexion sur « Bientôt célèbre »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *