Archives mensuelles : novembre 2007

In Bruges

Colin Farell et Ralph Fiennes s’invitent dans une superproduction américaine sobrement intitulée « In Bruges » (lisez « In Bwouges »)… Et pour cause, ce film aux énormes hypervedettes est tourné in onze platte land, j’ai nommé notre plat pays.

Intéressant.

[photo] 7sur7.be

A quand « In Liège » avec Al Pacino et Robert Redford coincé dans les embouteillages rue Léopold puis s’adonnant à une course poursuite dans les extensions du palais de justice?

Libération de la Belgique!

Le dernier article était virulent (contre ce qui me paraît être une irresponsabilité éditoriale), ou n’a pas été! Son vocabulaire, il est vrai, était particulièrement fleuri.

Je ne suis pas un querelleur, alors je suggère d’ouvrir une page de pacification. Pour l’occasion, je vais renchérir un peu à la publicité que La Libre Belgique et Libération font autour de leur partenariat fécond. Le journal français publie, ce mercredi, une édition spéciale entièrement Belgique. Son lectorat apprécie, semble-t-il, ces initiatives exotiques.

Comme le site de la La Libre l’indique, plusieurs journalistes français ont campé dans ses bureaux depuis lundi (si j’ai bien compris, le 19 nov, pas ce 26). L’occasion d’organiser un débat franco-belge autour de l’identité de notre pays perçue par nos amis voisins. Très intéressant!

« Cartes noires » par Le Soir

Le Soir publie la carte blanche d’une soi-disant avocate qui prétend avoir reçu par erreur un fax anonyme du coordinateur de la politique nationaliste flamande, dont je reproduis le contenu en commentaire. Dangereux et ridicule.

MON POINT DE VUE SUR CETTE LETTRE ANONYME PUBLIEE PAR UN JOURNAL EN MAL DE SCANDALE ET DE LECTORAT

Je me méfie comme la peste de ce genre de lettre « anonyme » parue sans possibilité d’identification de qui que ce soit et colportée par un journal dont la rédaction manque particulièrement de sérieux sur la couverture de la crise politique… De la délation anonyme et bon marché, voilà ce à quoi ressemble cette lettre…

C’est parfaitement ridicule et incrédible, ces procès d’intention masqués et ces décodages en temps réels de la « stratégie secrète » et de la « volonté réelle », de « l’agenda caché » confronté au « double langage officiel ».

Je trouve scandaleux qu’un journal supposément crédible publie ces calomnies et colporte cette théorie du complot bon marché sans le moindre élément tangible ni le premier début de preuve de la réalité des accusations – graves! – qui y sont tenues!

Temps des constats

La crise politique actuelle révèle pour le moins deux constats féconds.

Premièrement, il n’y a plus de « Pacte des Belges ». Les bases à la fondation de notre Etat ont été sapées par les réformes successives de l’Etat. Dès lors, le mouvement centrifuge du fédéralisme nouvellement mis en place a contribué, depuis le début, à positionner une communauté face à l’autre. C’est la grande particularité de notre fédéralisme ; n’unir au sein d’un Etat que deux entités « culturelles », avec des cas particuliers comme Bruxelles et les cantons germanophones. C’est aussi ce qui en fixe les limites ; le couple Belgique est en crise.

Deuxième constat : les politiques sont incapables de remédier à cette situation. Omnibulés par 2009, déjà en campagne et soucieux avant tout de se donner de la visibilité, ils versent progressivement d’une stratégie électoraliste à une certain irrationnalisme. Je m’explique : la population ne comprend plus leurs agissements et s’inquiète du bout des lèvres de l’avenir de son pays. Au lieu d’en prendre acte et de chercher des solutions – des vraies, en profondeur – les politiques continuent actuellement de se jeter la balle. Entre eux. Car ils persistent avec un entêtement peu banal à se « consulter » envers et contre tout, sans la moindre envie apparente de re-fonder l’Etat belge et – pire – avec une volonté manifeste de saper les initiatives allant dans ce sens.

Ainsi, parenthèse, je nourris les plus vives inquiétudes quant à ce Comité des Sages supposé lancer des pistes de réconciliation et de chercher après ce que Flamands et Francophones peuvent encore bien avoir à se dire. Pourtant, c’est une initiative que j’appelle de mes voeux depuis longtemps. Mais les bruits qui courent sur la composition de ce comité sont pour certains très alarmants. N’ai-je pas entendu que le PS se disposait à envoyer Elio di Rupo à titre de sage? Depuis la campagne et le début de la crise, j’identifie très mal son sens du bien commun et de l’Etat… Ensuite, à propos du Comité des Sages toujours, quelle crédibilité a cette initiative qui interviendra – si elle intervient – sur proposition de Van Rompuy et de de Decker, sur demande du Roi. Bref, en se plaçant dans la continuité de cette vaste blague royale et institutionnelle : informateur, démineur, formateur, explorateur, formateur, pacificateurs, ou que sais-je?

Crise des fondements de l’Etat belge et incapacité du politique évoluant en vase clos à y remédier, donc.

Dans les prochains jours, je viendrai avec mes petites idées de sortie de crise.

La Belgique, c’est pratique

Source: www.taboole.com
Pour l’historique de la vidéo ci-dessous, intégralement reproduit ici, ça se passe ici

A l’occasion de leur 20ème disque vendu en autant d’années de carrière, rétrospective sur les tupperWavre avec leur premier hit qui date (déjà!) de 2007 (allégorie puissante liée aux événements politiques de l’époque: l’explorateur rend son rapport au Roi).

Ce premier succès leur permit l’année suivante -juin 2008- de jouer à la braderie de Wavre devant de nombreux fans, là même où n’avaient jamais joué Led Zeppelin, les Doors, les Rolling Stones, Britney Spears, girls in Hawaii, Pink Floyd, Daft Punk, Queen, Nirvana, U2, the Bakstreet Boys, Robbie Williams, Coldplay, Front 242, James Blunt, Shakira, Johnny Hallyday, Céline Dion ou encore C Jérôme.

La légende raconte que, durant ce concert, Michel Daerden (son sourire franc, son regard clair), Manneken Pis (sa pudeur, sa modestie sur ses attributs) et Filip Dewinter (sa tolérance, son empathie) auraient été présents pour fêter la réconciliation wallo-bruxello-flamande historique de mars 2008…!

Moment hors du temps

Chers lecteurs,

Vous avez été plus de 400 à me lire ce mois d’octobre et cela me fait plaisir. J’ai rédigé 25 messages sur ce mois. Je pense ralentir un peu la cadence pour la suite. En attendant, voici quelques images hors du temps qui m’ont touché par leur beauté.