Dénigrement

Lu dans « La Libre Belgique » de ce 1er octobre, au sujet d’Yves Leterme:

Repris dans la rubrique « atouts » : « Pendant la mission d’Herman Van Rompuy, il a dû réaliser une véritable révolution mentale qui consiste à considérer les francophones comme des partenaires à respecter plutôt que des ennemis à ignorer, à blâmer, voire à humilier ».

Repris dans la rubrique « inconvénients » : « Son pire ennemi, c’est lui-même. Même si, comme on vient de le dire, on ne l’imagine pas reprendre une mission de formation dans l’état d’esprit buté qui fut le sien, il n’est pas exclu que ses vieux démons reviennent : son arrogance, son absence de méthode de travail, son amateurisme sur le terrain fédéral. ».

Je veux bien discuter de beaucoup de choses, sur un plan politique certainement. Cependant, j’estime que l’on se trouve ici (une fois de plus ; les occasions sont indénombrables) dans le jugement de valeur et le dénigrement systématique d’une personne. Le journaliste, ici, fait siens les lieux communs allégués par les médias francophones.

La contre-argumentation de ces propos est impossible. Elle consisterait à dire, que « non, M. Leterme ne cherche pas à humilier les francophones » et que « non, son état d’esprit n’est pas buté » ou encore que « non, il dispose bel et bien d’une méthode de travail ». Vous comprenez bien mon état d’esprit. La « vérité » assénée dans les médias francophones est dénuée de tout intérêt et de possibilité de débattre, à défaut d’argumentaire valide.

Alors, des opinions, certes. Mais étayées! Que l’on m’explique en quoi son état d’esprit est « buté ». En quoi sa méthode (ou son absence de) est défaillante. Par quelles paroles il a « humilié les francophones » (à part sa boutade qui date d’il y a plus d’un an sur les « capacités intellectuelles », qui a été largement tronquée et surexposée). Sans quoi, je me verrai contraint de maintenir les médias francophones sous la haute suspicion de malhonnêteté intellectuelle au dernier degré.

0 réflexion sur « Dénigrement »

  1. mouais

    l’article de libération c’etait quand meme fait pour qu’on en parle… c’etait sa campagne de comm’ afin de passer pour un bon flamand et faire 800 000 voix …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *