BHV: bazzar de l’hyper-vide!


Je n’ai pas envie d’ergoter sur le sujet multi-éculé de BHV, sujet fort inintéressant au demeurant, même pour un futur politologue. Mais une question me taraude. Pourquoi la négociation est-elle si laborieuse?

Flashback en 2004, lorsque Verhofstadt II finit par remettre BHV au frigo… L’accord était conclu! Et n’a avorté que pour un blocage de dernière minute du Spirit, le cousin de cartel des socialistes flamands. Or, cet accord réunissait tous les partis!

Donc, aujourd’hui que le SPA (paix à son âme) n’est plus vraiment, qu’est-ce qui provoque un blocage si fort, alors que les discussions portent sur un accord (pas simple) mais âgé d’à peine trois ans?

Soit le compromis était boîteux, soit les positions communautaire se sont polarisées depuis. En ce qui me concerne, j’incline à penser que huit ans de remise au frigo ont bien congelé les relations intercommunautaires!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *