Les écolos embarquent

C’était prévisible, cela arrangeait tout le monde : ECOLO négocie pour du bon. Reynders avait donc raison de dire qu’on ne met pas de conditions (même irréalisables) si on ne veut pas négocier. Ses appels du pied pré-électoraux auront peut-être donc bien été entendus si la négociation est fructueuse. Et voilà le PS définitivement marginalisé, avec effet reconductif (tacite?) pour 2009?

Le cdH trouve un allié sur sa gauche pour tempérer des politiques économiques trop à droite qu’il a parfois du mal à contenir seul et n’est plus le petit poucet de la coalition. On se rappelle les appels francs de Joëlle Milquet à Ecolo début Juillet.

Le CD&V renforce « sa » majorité à 89/150 sièges et peut se permettre de prendre quelques distances avec la NV-A. Ils ne sont plus liés comme cul et chemise et, surtout, la NV-A n’est plus arithmétiquement et politiquement incontournable dans la majorité.

Quant à Ecolo, il bénéficierait de deux maroquins ministériels (pour Durant et Nollet point d’interrogation?), dont vraisemblablement un super-ministère transversal du climat (être « ministre du climat », c’est quand même une fonction terriblement ridicule) et de l’écologie. Et de faire valoir leur politique.

Pour rappel, Ecolo hésite à juste titre à embarquer dans une majorité suite à leur laminage massif dans l’arc-en-ciel. Laminage dû à un peu de maladresse politique et surtout à des tonnes de mauvaise foi socialiste et libérale. Ca fait lourd.

0 réflexion sur « Les écolos embarquent »

  1. je voudrais bien être ministre du climat si c’est moi qui décide quel tps il fera demain : beau ! et apr demain : encore beau ! …Je consens à ce qu’il pleuve la nuit, ça fait du bien aux ailes des hiboux, bouh bouh

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *