Archives mensuelles : juillet 2007

Boycott généralisé

Je voudrais exprimer mon indignation généralisée quant à la manière de faire du journalisme en Wallonislavie. RTBF, RTL-TVI, La Libre Belgique, Le Soir, pour ne parler que des médias plus ou moins « fréquentables », vont finir, dans un beau concert, par me filer un ulcère. A telle enseigne que j’envisage de ne plus les regarder ou les lire jusqu’à la formation d’un nouveau gouvernement.

Je suis purement et simplement scandalisé par la manière dont sont rapportées les négociations post-électorales. Les partis francophones jouent aux gamins; on les croirait encore sur le point d’être soumis au verdict de l’électeur. La presse est unanimement lapidaire envers Leterme. Sensationnalisme bon marché, obtusion d’esprit, lynchage permanent. Une telle harge est forcément suspecte.

Reportages et articles sont vides de sens, ne parlent pas de fond (bel exemple ici, où le journaliste ne raconte rien – quels sont les « horreurs » qu’il évoque?) ou cherchent un titre au vitriol (bel exemple ici, où le journaliste ne raconte rien – quel est le vrai problème et d’où vient-il?).

Outre la médiocrité dont font preuve les francophones avec leurs intenables « on est demandeurs de rien », « on ne veut rien », « on ne sait rien », « on n’écoute rien », enz. (qui déclenchent forcément un dialogue de sourds), la vérité est que les médias jouent aux imbéciles parce qu’ils sont vexés. La stratégie est simple; comme Di Rupo, le mauvais perdant qui promet qu’il va « rendre les coups » au MR, les médias font preuve d’une hargne sans pareil vis-à-vis de Leterme, l’homme.

La raison en est limpide; aux débats publics et compromis boîteux, voués à l’enlisement, chers à Verhostadt, Yves Leterme est un homme de résultat. Il privilégie le huis clos comme méthode de travail pour obtenir des résultats concrets, rapides et tangibles. La presse a réagi de manière furibarde à cette mise à l’écart forcée, et tire à boulet rouge sur tout ce qui sort de Val Duchesse. Elle fait de la décapitation médiatique de Leterme une affaire personnelle (outre les affiliations politiques bien connues des médias francophones, qui n’aident en rien). Elle joue sur les positionnements pré-2009 du MR et du cdH, qui sont parfaitement imbuvables.

Petit esprit, petit esprit. Je suis fatigué.

Vive le rattachisme!

La preuve est faite! Avec ce reportage grossièrement monté, la RTBF, Yves Leterme, Rudy Demotte mais également Guy Verhofstadt démontrent une vérité éclatante; ce n’est pas la Wallonie qu’il faut rattacher à la France, mais toute la Belgique! Bruxelles y compris… Et cela ferait d’une pierre deux coups. En effet, si la Belgique devenait française, les Français auraient moins d’objections à transférer le siège du Parlement européen de Strasbourg à Bruxelles… 🙂

Commission européenne en manque

La Commission européenne est en manque de sexe, faut-il le croire! Elle a décidé de se donner une visibilité inédite sur le net, en uploadant ses propres vidéos sur ce site. Je n’ai pas de problèmes avec l’initiative, même si celle-ci – elle n’en n’est qu’à ses balbutiements – gagnerait à se multilingualiser, notamment dans la langue de Molière.

En attendant, c’est un vrai tollé que provoque, d’après cet article, la mise en ligne de la vidéo reproduite ci-dessous, dont je laisse au lecteur la primeur du contenu. Elle vante les réalisations du cinéma européen. N’en déplaise aux esprits chagrins (voir l’article), je préfère que la Commission européenne subsidie la culture et le fasse savoir de cette manière, plutôt qu’elle ne le fasse pas. Parfois, il me semble que si on devait attendre la Communauté française, financièrement exsangue, le cinéma attendrait longtemps (les frères Dardenne vous le confirmeront) des subsides aléatoires.

Dans le même esprit, je préfère qu’on vante les réalisations de la Commission européenne de la sorte plutôt que de ne pas les vanter du tout. Si c’est pour publier un communiqué que personne ne lira, au risque de mal faire passer les messages, et souligner les mérites de l’Europe – car elle en a – je souscris pleinement à la démarche. Nos médias ont été suffisament trustés par le fameux mécanisme « Tax Shelter », qui n’est qu’une politique culturelle « à la MR » (un mécanisme fiscal de plus)…