Poème socialiste

Poème socialiste, par votre humble serviteur

L’acier est l’art de nos hauts fourneaux
L’or corrompt ses atouts les plus beaux

Je constat’ que dès lors
La mite à l’art c’est l’or

François Thoreau

0 réflexion sur « Poème socialiste »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *