Le contre-édito (n° 5)

Je voudrais, dans le cadre de ce contre-édito, tordre le cou à une série de canards boiteux concernant Yves Leterme. Je les reprend dans l’ordre des question que pose Mme Klein, et j’y réponds.

Futur Premier ministre, l’homme qui les a ridiculisés (nb: les francophones) en laissant entendre qu’ils n’étaient pas « en état intellectuel d’apprendre le néérlandais »? D’une part, il ne l’a pas laissé entendre, il l’a dit texto. D’autre part, c’était une boutade. Pour rire! Ce qu’il a dit, et c’est tout à fait vrai, c’est que des tas d’emplois attendaient les francophones qui faisaient simplement l’effort d’apprendre le néérlandais. Or, selon lui, beaucoup de chomeurs n’ont pas cette volonté. C’est un fait objectif. Et s’ils n’ont pas la volonté d’apprendre la langue de Vondel, peut-être fallait-il déduire qu’ils n’avaient pas la capacité intellectuelle de le faire… Le message a été largement déformé.

Principal interlocuteur du roi, celui qui se soucie de la Belgique comme d’une guigne? Leterme est pragmatique: il a une vision certes utilitariste de notre pays. Je pense, qu’en tant que Ministre-Président de la Flandre, il a des ambitions pour sa Communauté qui se trouvent souvent contrecarrées par le partenaire wallon. Il ne me paraît pas illogique que chacun puisse gérer certaines matières en toute autonomie. Prenons l’exemple de l’enseignement; depuis sa communautarisation, les Flamands ont su en faire un des (voire le) meilleur système d’Europe. Regardez l’état des lieux en Communauté française… Je comprend les revendications flamandes, apuyées par le succès, en ce qui les concerne, des transferts de compétence précédents.

Dimanche soir, Leterme a fait ses premières déclarations devant… des drapeaux nationalistes flamands. Au sud du pays, certains téléspectateurs ont pleuré au téléphone de RTL-TVI (…) Bye-Bye Belgium, ce n’est peut-être plus une fiction. Ridicule. Je ne rajouterai rien, si ce n’est que la famille Leterme vient en partie de la Wallonie, est aussi francophone que néérlandophone, et, surtout, que ce colifichet des « drapeaux nationalistes » m’a profondément exaspéré. Qu’est-ce qu’on veut faire croire aux francophones? Si la Wallonie allait mieux, les sympathisant PS ou autres auraient peut-être, eux aussi, agité le drapeau d’une Région qui se porte bien et dont ils sont fiers.

Voilà ce sur quoi je souhaiterais conclure, comme je l’avais annoncé dans mon article précédent. Les Flamands ont certes voté massivement pour le CD&V, NV-A, Vlaams Belang et Lijst Dedecker. Voilà quatre partis qui sont assurément revendicatifs sur le plan institutionnel, parfois à l’extrême. Cela tranche évidemment des partis francophones, qui disent « non » en refusant tout dialogue. Les VLD et SPa ne sont pas moins ambitieux pour leur Région. Ils ont été sanctionnés sur leur bilan médiocre, pas sur leur prétendue « gentillesse » institutionnelle. Symptomatique également. Le SPa prend une rosse; Johan VandeLanotte démissionne. Le PS prend une rosse; c’est la faute à Charleroi!

Le gros problème, en Wallonie, c’est le refus total de se mettre à l’écoute et de se remettre en question. Les Flamands, qui exercent avec succès certaines compétences depuis qu’ils n’ont plus à subir la pesanteur wallonne, souhaitent en avoir plus. Parfois, je les comprends. Réforme institutionnelle? NON! Les Flamands ont voté massivement pour un dangereux extrémiste avec 800 000 voix de préférence? ILS ONT TORT. 800 000 cannot be wrong.

0 réflexion sur « Le contre-édito (n° 5) »

  1. le drapeau officiel de la flandre est lion noir sur fond jaune mais avec les ongles et la langue rouge …

    les drapeaux agités le 10 juin ou sur toutes els courses cyclistes du monde est un lion noir sur fond jaune (légerement diffèrent) et sans rouge …. Tu ne savais peut etre pas mais le mec qui agite le drapeau, ou le mec qui paye pour qu’on agite le drapeau il le sait très bien que c’est un ancien drapeau nationaliste

  2. Sinon ya aussi l’interview de Ancient Rites un group de glam-métal-medieval flamand …

    A propos des drapeaux nationalistes à leurs copncerts :

    Gunther : Oh, il y a souvent des gens, et spécialement en Wallonie, qui pensent que c’est un geste  » fasciste  » mais si tu remontes aux années 800, le fascisme n’existait pas. Je tiens à ce que cela soit clair. Tout cela est d’inspiration médiévale…


    alors à quand le débat sur ce blog : le fascime existait il en 800 ou pas?

  3. Intéressant, en effet… Je dois me semble-t-il avouer une carence culturelle lol … Tu peux mettre le lien vers l’article Les drapeaux flamands exaspèrent dans un vieux soir…entre autres?

  4. oui c’est juste c’est mal fait ca… L’info a une péremption instantanée pourtant. Alors je veux ajouter que Télémoustique titre cette semaine : « et si on écoutait ce que les Flamands ont à nous dire »?

    Cela rejoint ce refus d’une obtusion d’esprit dont je parlais dans mon article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *