Petite page de propagande

Chères ouailles (et vous êtes de plus en plus nombreuses), permettez-moi ce petit moment de détente qui, rassurez-vous, contrairement à ce que dit le titre n’a rien d’une propagande. Le concept que je souhaite vous présenter ici ne dépasse pas la petite blague sympathique du samedi soir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *