Nouvelle rubrique

Comme l’indique le titre, j’ai le plaisir et l’honneur de lancer cette rubrique en réaction à une nouvelle abérration de la presse francophone.

Abonné depuis un certain temps au Vif/L’Express, lequel reste un hebdomadaire de qualité, j’ai à de nombreuses reprises apprécié la justesse de ton ou la lucidité exprimée dans leurs éditoriaux. L’éditorial est à mes yeux essentiel à un journal, en ce qu’il consiste vraiment en une tribune d’opinion, un lieu privilégié du « parler vrai », bref, un endroit où l’on fait encore du journalisme et non pas du copier/coller d’info factuelle prémachée (Associated Press).

Seulement, voilà. Jusque là, de talentueux journalistes s’essayaient, avec plus ou moins de succès et un joyeux pluralisme, à cet exercice difficile. Difficile en ce que, à mon sens, l’édito en dit long sur la philosophie et l’angle d’attaque du journal en entier.

Or, depuis deux mois, suite à des conflits internes, un véritable putch a eu lieu au sein de la rédaction du Vif/L’Express, et la lourde tâche de rédiger des édito a échu à une certaine Dorothée Klein. C’est une catastrophe. Je pèse mes mots, c’est une catastrophe.

Environ huit ou neuf éditoriaux rédigés par ses soins depuis son arrivée et il n’y en a pas un pour rattraper l’autre. J’ai lu, de mes yeux lu, que l’intérêt manifesté en Wallonie pour les élections françaises – lesquelles ont failli porter une femme au pouvoir – augurait d’un possible rattachement à la France!

De manière générale, ses éditos passent complètement à côtés des vrais enjeux, stigmatisent des combats dépassés ou loins d’être primordiaux, posent les mauvaises questions, tombent à côté de la plaque… C’est le triomphe du droit-de-l’hommisme au rabais, de la cause médiocre ou surranée, de la compassion féminisante.

Une ardeur et de très vilains propos que je suggère dorénavant, chaque week-end et à compter de demain, de remettre en perspective s’il y a lieu. En effet, il serait dommage de laisser gâcher cette belle tribune par un disours dégoulinant qui situe de facto son registre sémantique dans le champ socialiste – au sens mesquinerie et assistanat du terme.

Une réflexion au sujet de « Nouvelle rubrique »

  1. ben

    Je ne lis plus le vif depuis que diam’s s’est pris de la tartare à dour…et que le vif en a conclu que les flamands étaient plus tolérants….

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *