Un zéro pointé

Le zéro est pointé – droit au coeur – de notre premier ministe, je l’affirme sans majuscules. Ce médiocre, fervent partisan de la politique du moindre mécontent, c’est-à-dire nivellée vers le bas, n’aura pas une seule fois pris des mesures vraiment courageuses et à l’impact suffisament étendu. Des mesurifimes, des équilibres bancaux, budgétaires notamment, le menu n’est pas bien copieux. Pas autant, en tous cas, que les effets d’annonces qui, eux, ont proliféré sous les deux législatures précédentes. C’était peut-être déjà le cas avant, j’en sais rien, j’étais trop petit.

Pour finir « en beauté », deux scandales d’envergure. D’abord, les mesurettes pseudo-environnementales, qui me donnent autant le haut-de-coeur que le « préserver la planète bleue » de vous-savez-qui. J’appelle la taxe pique-nique et ses minables consoeurs des foutages de gueule en plein. Je plaide, comme a pu le défendre Bernard Jurion sur le plateau de « Controverses », pour une refonte complète de la fiscalité et un alourdissement massif des charges de la pollution, équitablement supportées par les entreprises et les citoyens, parce que tous nous avons un rôle à jouer et que – hélas – le langage du portefeuille est peut-être le plus courant et le mieux compris dans notre société.

Ensuite et enfin, coup de gueule personnel pour M. Verhofstad, avec cette info dont fait par le Vif/L’Express : à des fins de propagande, notre irresponable gaspilleur de premier ministre fait tirer à 300.000 exemplaires (glup) une brochure de près de 200 pages (re-glup) sur papier glacé (aaargh). De face, de profil, seul ou accompagné, les portraits couleur abondent, se suivent et – probablement – se ressemblent. Distribué gratuitement à ce qui est son seul électorat en vertu des dispositions institutionnelles – les Flamands, cette brochure, qui s’apparente à une flèche du Parthe méchamment empoisonnée, aura coûté au contribuable ou à notre ignare de 1er Ministre l’exorbitante somme de 500.000 €. Je suis officiellement scandalisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *