Le racketiciel

J’envisage actuellement l’achat d’un ordinateur portable dernier cri. Certaines grandes marques dominent largement le marché (Toshiba, Sony Vaio, Fujitsu-Siemens, HP, Dell, Asus, Acer et Lenovo). Ces compagnies réalisent des économies d’échelles sur l’achat massif de composants et bénéficient de larges relais auprès des détaillants.

Un point est tout de même étonnant. Aucune d’entre elles, je dis bien pas une seule, ne propose l’achat d’ordinateurs qui ne seraient pas équipés du système d’exploitation vedette de Microsoft, Windows. L’ensemble des compagnies précitées considèrent, probablement selon des clauses contractuelles douteuses au regard du droit de la concurrence, que Windows fait partie liée de la composition de l’ordinateur.

Or, les prix de ce logiciel sont extrêmement élevés, et très peu transparents car, systématiquement proposés en « package », ils sont indissociables du matériel. Combien coûte réellement Windows? La justice française a estimé dans un jugement « qu’il est admis que les logiciels représentent entre 10 et 25 % du prix d’un ensemble informatique ».

Ces ventes liées sont complètement contraires au droit de la concurrence, que j’ai déjà eu l’occasion d’étudier, et pourtant firmes et justice font preuve d’un certain laxisme pour un problème important et appelé à l’être de plus en plus. En effet, la sortie en grande pompe de la nouvelle version de Windows, Vista, beaucoup plus coûteuse (jusqu’à tripler le prix de XP). Soit dit en passant, cette version plus lourde, plus gourmande, ne propose comme seules innovations significatives que tout ce que la firme Google propose depuis plusieurs mois déjà, et gratuitement.

Je trouve grossier que le consommateur n’ait virtuellement pas le choix. L’alternative est de faire confiance à des petits constructeurs « artisanaux », « locaux », qui n’ont en aucun cas les reins aussi solides que les grandes firmes susmentionnées et ne peuvent donc être toujours aussi compétitifs ni assurer un service après-vente de la même qualité (quoique…).

0 réflexion sur « Le racketiciel »

  1. Je partage entierement votre avis sur cette problématique.
    Existe t’il en Belgique un moyen de se faire rembourser les licences comme en France ?
    Guy

  2. A ma connaissance, non.

    Toutefois, le marché des PC équipés avec Linux est en voie de développement, par exemple avec l’EEEPC qui fait tant parler de lui…

    To be continued

  3. « L’ensemble des compagnies précitées considèrent, probablement selon des clauses contractuelles douteuses au regard du droit de la concurrence, que Windows fait partie liée de la composition de l’ordinateur. »

    Le grand coupable n’est pas « l’ensemble des compagnies précitées », mais simplement Microsoft qui abuse de sa position dominante. Le principe illégal mais simple, est de menacer d’interdire purement et simplement ces constructeurs d’équiper leurs machines avec leurs produits à la vente, s’ils s’équipent avec d’autres systèmes aussi.

  4. Quand on voit le succès d’Apple, est-ce que les firmes de microinformatique n’auraient pas là un créneau porteur en termes de part de marché?

    Autrement dit, une firme qui s’allie avec un opérateur Linux à des tarifs nettement moindre, maintenant que des OS grand publics existent, ne pourrait-elle faire un boom et compenser largement la rupture avec Microsoft?

  5. L’indépendance d’Apple n’existe plus depuis des lustres … qui est sous la coupe de Microsoft aujourd’hui.

    La pression s’exerce également sur les chaines de distribution (voir mécanique dans le message précédant).

    En Europe, la solution passe par l’UE elle-même qui devrait donner le coup de pouce pour changer les choses au niveau politique; mais la DG Concurrence (qui a condamné microsoft pour abus de position dominante), comme l’ensemble des institutions européenne reste liée à microsoft pour l’ensemble de son parc bureautique…. cherchez l’erreur.

    Lire plus: http://grand-barnum.blogspot.com/search/label/Microsoft
    et plus spécifiquement l’article plus mal torché que les autres: Microsoft et la Région wallonne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *