Milan San Rémo

Il faut absolument que mes lecteurs sachent. J’ai assisté samedi à la plus grande scène de frustration à laquelle il m’a jamais été donné d’assister. Voilà comment s’est déroulée cette anecdote aux accents de private joke. A 16h, la course de trotinettes de la XI° Légia arrive à son terme. A la même heure, il en va de même pour la course cycliste, classique parmi les classiques, de Milan – San Rémo. Bienheureux fut celui qui en tout bonne foi avait amené sa télévision noir et blanc avec antenne, permettant ainsi la diffusion de cette course-ci simultanément au déroulement de cette course-là. Toujours est-il qu’une bonne partie des staffs, fans de cyclisme devant l’Eternel, ont jugé bon d’assister à l’arrivée de Milan – San Rémo plutôt que d’assister leurs collègues pour la gestion de la fin de course. « Pour quoi faire? », rétorquerons les intéressés, mais c’est un autre débat.

Quoiqu’il en soit, sur ces entrefaits, deux personnes, ayant probablement développé un sentiment d’abandon très fort, surgissent à l’improviste dans la pièce où trônait le poste de télévision incriminé. Ni une, ni deux, l’un coupe la télévision, l’autre la dérègle… à 250 m de l’arrivée, en plein sprint, alors que tous les coureurs étaient sur le fil qui pour arracher la victoire qui pour se la faire dérober de justesse.

S’ensuivit alors une scène d’égarement collectif, d’incompréhension abasourdie, auxquelles succédèrent des scènes d’indignation incontrôlée, puis d’attitudes justificatrices. Dans un troisième temps, c’est la plaidoirie qui a doucement pris le dessus; il n’avaient pas le droit de couper cette télévision! Dieux, quel spectacle plaisant c’était là. Je me suis régalé. Je félicite tous les protagonistes de ce divertissement des grands jours. Bravissimo! Bis repetitae!

J’en ris encore. Si par hasard cela intéresse encore quelqu’un, Tom Boonen a bien levé les bras en passant la ligne d’arrivée, non pas pour saluer sa propre victoire, mais plutôt celle, inattendue, de son collègue italien Pozzato.

4 réflexions sur « Milan San Rémo »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *