Jarhead

La fin de l’innocence…

« Un homme tire avec des années avec le même fusil
et un jour il part à la guerre.
Après, il va rendre son arme à l’armurerie
en croyant que tout ça, c’est fini.
Mais quoiqu’il fasse ensuite de ses mains,
carresser une femme, constuire une maison ou langer son fils,
ses mains, elles, gardent la mémoire de son fusil »

Un très bon film de guerre réaliste. Et pas du réalisme à la Spielberg.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *