Gmail, Google Talk etc.


Amis internautes, sachez-le; demain, vous ne pourrez plus vous passer de google. Si nombre d’entre vous connaissent, pour sûr, cet excellent moteur de recherches, vous devez être moins nombreux à connaître tous les services auxiliaires que propose la firme.

Ainsi, gmail est le webmail de google. Google talk est le programme de messagerie qui va avec. C’est un peu l’équivalent de Hotmail et MSN chez Microsoft. A ceci près que Microsoft vous demandera 19,99 € par an pour les versions de Hotmail et de MSN qui correspondent à la qualité de ce que google peut vous fournir, gratuitement et sans pubs de sucroît (tout au plus des liens sponsorisés intelligents).

Ainsi, vous disposerez de plus de 2600 mb de stockage (en expansion, chaque jour), d’une messagerie 10 x moins volumineuse que MSN, d’un design sobre et épuré, d’une interface vraiment à la hauteur… Et surtout, on arrêtera de vous matraquer d’aller bouffer au McDo et d’acheter une carte verte américaine!

Tout cela juste pour vous dire qu’il fallait être VIP pour s’inscrire sur gmail… mais que dans ma grande générosité, j’ai plein d’invitations à offrir à qui les souhaite. Avis aux amateurs!

François

NB: google propose également des logiciels de gestion des photos, une communauté de blogs (blogspot), une solution de recherches sur votre ordinateur, des services de traduction en ligne, j’en passe et des meilleures.

Màj au 22 janvier 2006: Google vient de publier un pack comprenant toutes ses solutions logicielles à l’adresse http://pack.google.com

Une réflexion au sujet de « Gmail, Google Talk etc. »

  1. François

    http://www.laviedunet.be/VDN/Viedunet/Economie/page_4947_403385.asp

    « Tout un bouquet de logiciels

    21 janvier 2006

    AFP

    Où s’arrêtera l’appétit expansionniste de Google ? Non content d’être leader absolu du marché des moteurs de recherche, la firme californienne lance ses tentacules dans toutes les directions. Elle propose depuis quelques jours le téléchargement de Google Pack, un bouquet de logiciels gratuits constitués d’applications utiles pour la plupart des consommateurs.

    Parmi les logiciels que l’on trouve dans ce bouquet, on peut citer Picasa, une application de Google pour gérer ses photos en ligne ; Google Desktop, pour faire une recherche sur les documents stockés sur le disque dur ; AdAware, pour traquer les logiciels espions ; RealPlayer, pour jouer de la musique et des vidéos, et Google Earth, qui permet de naviguer dans un impressionnant atlas cartographique et de faire un zoom sur une rue ou un hameau.

    Le bouquet comprend aussi une version allégée de l’antivirus Norton, avec un abonnement gratuit de six mois pour les mises à jour, le navigateur web Firefox ou encore Trillian, un programme servant de passerelles entre les messageries instantanées, tels MSN Messenger ou Google Talk. Le tout s’installe aisément en quelques minutes mais ne fonctionne qu’exclusivement avec le système d’exploitation Windows XP de Microsoft

    Bien sûr, tous ces logiciels existent déjà et peuvent être acquis séparément sur le Net. Mais l’arme secrète au coeur du Google Pack, c’est le « Google updater », un petit logiciel qui réalisera automatiquement des mises à jour chaque fois que de nouvelles versions de ces logiciels seront disponibles.

    Pourtant, tout n’est pas parfait dans cette première cuvée de logiciels gratuits rassemblés par Google. Ainsi, n’y figure aucune suite bureautique gratuite capable de concurrencer « Office », l’une des vaches à lait de Microsoft. Ces suites bureautiques, qui mêlent traitement de texte, tableur et logiciel de présentation, sont aujourd’hui indispensables à la vie quotidienne des entreprises voire des particuliers. La rumeur circule cependant, de façon insistante, sur le Net, que Google pourrait rapidement inclure dans son bouquet « Open Office », une suite bureautique entièrement gratuite et déjà très populaire.

    Cette alliance face à l’omniprésent Microsoft n’a rien qui doive étonner. Ainsi, Google a rallié à sa cause des éditeurs de logiciels dont les parts de marché ont été sérieusement écornées par Microsoft, comme Real Software, ou qui craigne que la firme de Bill Gates ne vienne paître sur leur pré carré, comme Symantec, dont l’antivirus Norton pourrait être sérieusement concurrencé par un produit de Microsoft.

    On peut télécharger le bouquet de logiciels de Google à l’adresse : http://pack.google.com« 

    http://www.laviedunet.be/VDN/Viedunet/Economie/page_4947_403385.asp

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *